Ateliers – Période 1

Durant cette première période, voilà ce que les enfants ont expérimenté :

Explorer les objets : pour transvaser de l’eau d’un point à un autre

Explorer, manipuler des objets : L’utilisation d’instruments, d’objets variés, d’outils conduit les enfants à développer une série d’habiletés, à manipuler et à découvrir leurs usages.

►De la petite à la grande section, les enfants apprennent à relier une action ou le choix d’un outil à l’effet qu’ils veulent obtenir : absorber, essorer, verser, vider, remplir, emboîter… Toutes ces actions se complexifient au long du cycle. Pour atteindre l’objectif qui leur est fixé ou celui qu’ils se donnent, les enfants apprennent à intégrer progressivement la chronologie des tâches requises et à ordonner une suite d’actions.

Explorer la matière : L’EAU, LA TERRE, LE SABLE…

Explorer la matière : Une première appréhension du concept de matière est favorisée par l’action directe sur les matériaux dès la petite section.

►Les enfants s’exercent régulièrement à des actions variées (transvaser, malaxer, mélanger, transporter, modeler, tailler, couper, morceler, assembler, transformer). Tout au long du cycle, ils découvrent les effets de leurs actions et ils utilisent quelques matières ou matériaux naturels (l’eau, le bois, la terre, le sable, l’air…)

►Elles sont l’occasion de discussions entre enfants et avec l’enseignant, et permettent de classer, désigner et définir leurs qualités en acquérant le vocabulaire approprié.

Dans la classe de Madame Valles, les enfants ont aidé les vaches, les moutons, les poules et le chat d’une petite histoire à réaliser leur rêve de voyage au fil de l’eau. Mais la rivière étant asséchée, il a fallu trouver des solutions pour l’alimenter et permettre aux animaux de voguer.

Atelier 1 : Agir, manipuler des objets pour transvaser de l’eau d’un récipient à un autre. Repérer ceux avec lesquels c’est possible et ceux avec lesquels ce n’est pas possible.

Les habiletés motrices visées remplir/vider différents contenants sans renverser à côté; tirer sur un piston, pousser un piston ;

Matériel utilisé : gobelets, pichets, cuillères à café, à soupe, louches de tailles diverses, passoires, écumoires, chinois, entonnoirs, seringues, égouttoirs à faisselle.

Atelier 2 : Agir, manipuler des objets pour transvaser de l’eau d’un récipient à un autre. Coopérer.

Les habiletés motrices visées remplir/vider différents sans renverser à côté ; emboîter/diriger et maintenir en place un objet.

Matériel : 3 longs tubes creux, 3 entonnoirs, des gobelets

« C’est un véritable travail d’équipe : il faut tenir le tube et le maintenir dans le bac situé en contrebas, puis il faut remplir le gobelet tout en maintenant l’entonnoir emboîté dans le haut du tube, pas facile du tout ! »

« Sans oublier de regarder l’eau descendre dans le tube…voyons, voyons, est-ce que ça coule bien jusqu’au bout ? »

« S’entraider…Une grande qui aide une plus petite sans même avoir à le suggérer ! Du plaisir partagé ! »

Atelier 3 : Agir, manipuler des objets pour transvaser de l’eau d’un récipient à un autre.

Les habiletés motrices visées remplir/vider différents contenants sans renverser à côté ; essorer – presser – tordre

Matériel : éponges pour faire la vaisselle, lingettes absorbantes, gants de toilette

Il faut « beaucoup  » de force pour PRESSER l’éponge et en faire sortir l’eau

« Regarde, il faut faire comme ça pour tordre la serviette… »

Atelier transvasement d’eau à l’aide d’un tube et d’un entonnoir :

 

Dans la classe de Mme Wiedemann, nous avons travaillé autour du thème de l’eau.

Dans le premier atelier, nous avons réalisé des mélanges d’eau avec d’autres matières . Chacun de nous a choisi une matière. Nous avons essayé de deviner ce qui allait se passer quand on ajouterait de l’eau. Puis nous avons effectivement ajouté de l’eau dans nos tubes. Nous avons bien vissé les capuchons. Nous avons secoué très fort. Ainsi nous avons vu que le sel se dissout totalement et ne se voit plus. L’argile, la farine ou le sirop colorent l’eau. Le sable reste sable et tombe au fond du tube. L’huile enfin, se mélange un moment à l’eau mais remonte ensuite à la surface.

Dans le deuxième atelier nous sommes arrivés à la conclusion que les glaçons sont faits d’eau très très froide. En effet, après avoir joué, goûté, laissé fondre des glaçons, nous nous sommes demandés où ils étaient. Nous avons observé que la table était toute mouillée…. Nous avons voulu faire de nouveaux glaçons. Pour cela nous avons mis de l’eau dans des bacs puis nous avons décidé où il fallait les mettre. Le lendemain, nous avons constaté que seule l’eau du bac qui avait été mis dans un endroit très très froid (le congélateur) s’était transformée en glaçons.

« C’est froid, ce n’est pas facile à attraper, ça glisse… »

« Goûter des glaçons, les sentir fondre… »

Dans le troisième atelier nous avons soufflé sur un miroir et dessiné dessus. Nous avons dit que c’était de la buée comme dans la salle de bain après la douche ou sur les vitres de la voiture les matins d’hiver. Nous avons voulu faire plus de buée pour dessiner encore. Alors la maîtresse a utilisé sa bouilloire et une vitre. Nous avons dessiné et vu que nos doigts finissaient par être tout mouillés. Certains ont dit que l’eau sur nos doigts était la même que celle de la bouilloire. Pour le vérifier, nous avons versé du colorant alimentaire dans la bouilloire. En essuyant la buée sur la vitre avec des mouchoirs en papier, nous avons pu voir qu’effectivement l’eau de la bouilloire se déposait sur la vitre sous forme de buée.

1-Les mélanges eau et matières

 

2-Les mélanges introduction des matières dans les tubes

 

3-Les mélanges les enfants procèdent aux mélanges

 

4-Hypothèses sur les mélanges ça se mélange ou ça ne se mélange pas

 

5-Vérification des hypothèses les enfants observent les résultats et les confrontent à leurs hypothèses de départ

 

6-Zoom sur le mélange huile et eau

 

7-synthèse des mélanges

 

 

Dans la classe de Madame Berger, les enfants ont travaillé sur le thème de la terre.

À la question « Qu’est- ce que la terre » ?

  • les enfants ont répondu , que c’est ce que l’on voit dans les jardins…Une élève a ajouté, oui mais il y a aussi de la terre pour fabriquer des pots.
  • Atelier 1/ de la terre et de l’eau, manipulation et observation  : Les élèves ont observé que la terre est marron ou noire. Elle est friable ou en mottes. On y trouve des petits morceaux de bois, des cailloux, de l’écorce, parfois du sable.

Quand on ajoute de l’eau, cela fait de la boue mais ce n’est pas sale ! On peut faire alors de la « bouillasse ».on peut malaxer la terre, tremper les mains ; dessiner avec un bâton et faire de grosses boules de terre.

La terre sent la forêt, les champignons. Mais certains enfants trouvent que la terre ne sent pas bon !

Atelier 2/ modelage libre et ensuite confection d’un personnage à l’aide d’un  emporte-pièce

La pâte à modeler est plus connue des élèves.il n’y a plus l’appréhension. On met en pratique les verbes pétrir, étaler, couper. Apprentissage d’un savoir- faire assez vite réalisable.

Atelier 3/ fabrication de la plaque  : Les élèves se sont servis exclusivement de l’argile. Ils ont étalé la pâte à l’aide d’un rouleau, ont laissé des empreintes de différents petits objets laissés à leur disposition. Les élèves ont utilisé des outils spéciaux pour creuser, faire des trous, pincer, griffer. Les Résultats sont uniques et beaux ! Les enfants les emporteront une fois secs.

Atelier 4/ le jeu des sens : Nous avons comparé l’argile à la terre. La terre est douce et on peut trier les petits morceaux, faire des tas comme des petites montagnes .l’argile est blanche , grise ou marron. Elle sent le savon et celle-ci ne salit pas les mains. C’est plus facile de modeler et de travailler avec les doigts car cela s’enfonce. Avec un bandeau , les yeux cachés, les enfants ont reconnu au toucher la terre ou l’argile.

Atelier 5/ fabrication en volume de maisons et échafaudages avec des pièces de bois, car la terre comme l’argile peuvent servir à construire des murs et des maisons.

.

Et enfin, dans la classe de Madame Robert…

 Premier jour : transvaser et transporter des pois chiches, du sable, et/ou de l’eau

Nous avons utilisé beaucoup d’objets différents, dont nous ne connaissions pas les noms. Il a donc fallu préalablement les nommer, émettre des hypothèses sur leur utilisation, et faire des essais pour transporter les pois chiches, le sable ou l’eau : écumoire, louche, entonnoir, fourchettes, cuillères, passoires …

Certains étaient très utiles pour transporter les pois chiches.

On peut utiliser presque tous les objets car les pois chiches sont gros

Avec le sable, nous avons eu des surprises, car il coule presque comme de l’eau. Même la toute petite passoire laisse passer le sable.

Pour l’eau, assez peu d’objets étaient utiles.

Pour que ça ne se renverse pas, il fallait mettre la main en dessous.

 

Deuxième jour : transvaser du riz, du sable et/ou de l’eau

D’un petit récipient dans un plus grand et d’un grand récipient dans un petit !

Facile ? pas facile ?

Pourquoi on y arrive dans un sens et pas dans l’autre ?

Transvaser du riz et/ou du sable de manière égale dans des récipients. Il faut verser jusqu’au trait.

Comment faire pour que ça ne dépasse pas ?

Quel matériel utiliser ?

Transvaser du riz/du sable à l’aide d’un entonnoir.

Il y a des grands et des petits entonnoirs.

Pourquoi les gros grains ne passent pas tout seul, il faut les « aider » ?

Transvaser de l’eau avec différents outils : remplir des bouteilles jusqu’au trait. C’est facile ! Mais que se passe-t-il si on ne regarde pas ce que l’on fait ?

Certains outils sont plus faciles à utiliser que d’autres !

Quelques astuces pour remplir quand on ne sait pas à quoi sert l’entonnoir !

Comment se fait-il qu’il y ait autant d’eau on la renverse dans un récipient plus grand ?

Que de découvertes ! au niveau langagier d’abord par l’apprentissage des noms des outils et ustensiles utilisés ainsi que celui que l’on utilise plus particulièrement avec les liquides : plein/vide – verser – renverser – fragile – faire couler …

un gros mot appris par la maîtresse: transvaser !

pour le vivre ensemble : connaître les enfants et les adultes des autres classes, coopérer, échanger des idées et s’écouter… respecter les consignes, manipuler du matériel avec soin.

Sans oublier de ranger, nettoyer, et … rire

 

Enregistrer