Semaine 6 CE1 Mmes Dubois-Gouchault et Daufresne

Jeudi 7 mai 2020

Bonjour les CE1 !  Voici le travail de jeudi. Bon courage.

  • LECTURE : Voici la fin de l’histoire…
  • PRODUCTION D’ECRIT

Quand on raconte une histoire, elle a un début, un milieu (avec des événements), et une fin. Pour bien comprendre cet ordre logique, on utilise des petits mots qui nous indiquent cet ordre logique. Ces mots s’appellent des connecteurs ou mots de liaison.

Lis la leçon qui suit et fais l’exercice (tu peux le faire par oral).

expressionecritece1

Correction de l’exercice.

Souligner le verbe en rouge n’a pas été un problème. En revanche souligner les noms ou groupes nominaux, il y a eu beaucoup d’oublis.

Rappel : un groupe nominal est un groupe de mots dans lequel il y a un nom et qui fonctionne ensemble. Il y avait beaucoup de groupes nominaux dans les 4 phrases.

Trouver le sujet c’est poser la question « qui est-ce qui fait l’action ? » :qui attend ? qui cherche ? qui demande ? qui mange ?

Voici deux phrases, il faut faire le même exercice sur le cahier orange après avoir écrit la date et Grammaire, souligné comme d’habitude.

  1. Présente comme d’habitude, date et Grammaire, souligne.
  2. Recopie les 2 phrases suivantes en sautant une ligne entre chaque.

Les petites voitures ramènent Renaud à la maison.

Elles roulent sur le nouveau circuit.

  1. Dans chacune souligne le verbe en rouge, puis souligne les noms ou groupes nominaux en bleu. Entoure le sujet de chaque verbe au crayon à papier en posant la question : qui est-ce qui ? (un seul sujet par phrase).

Indice : dans 1 phrases le sujet est un groupe nominal, dans l’autre phrase c’est un pronom personnel (donc ce n’est pas un mot souligné).

Tu m’envoies une photo de ce travail par mail.

  • GRAMMAIRE / CONJUGAISON

Rappel de la leçon précédente :

On remplace un nom (ou un groupe nominal) masculin singulier par « il ».
On remplace un nom (ou un groupe nominal) féminin singulier par « elle ».
On remplace un nom (ou un groupe nominal) masculin pluriel par « ils ».
On remplace un nom (ou un groupe nominal) féminin pluriel par « elles ».

« Nous » remplace « je » + un nom (ou un groupe nominal).
« Vous » remplace « tu » + un nom (ou un groupe nominal).

En conjugaison, chaque fois que je dois conjuguer un verbe, je dois regarder le pronom personnel, exemple : tu______________ (chanter), on sait que c’est « tu chantes » à cause du « tu ».

Mais parfois il n’y a pas de pronom personnel mais un nom ou un groupe nominal. Pour pouvoir conjuguer, il faut donc remplacer ce nom ou ce groupe nominal par le pronom personnel correspondant. Par exemple : le chien _____________ (hurler). On peut remplacer « le chien » par « il » donc on conjugue il hurle, donc « le chien hurle ».

Sur le cahier orange, tu écris Conjugaison (tu as déjà écrit la date), tu soulignes et tu fais cet exercice :

Tu colles dans le cahier et tu m’envoies une photo par mail.

Tu peux faire une frise.

  • CALCUL : revoir les tables.
  • ORTHOGRAPHE :  

Voici une nouvelle fiche que tu lis en entier. Tu surlignes le nuage (un coin, du foin, une pointe, un point c’est loin, le signe moins). Tu surlignes ensuite le lointain, un témoin, un besoin, la pointure, un recoin. Tu t’entraînes à mémoriser ces mots et à les écrire sans erreur.

  • MESURES :

Rappel à connaître maintenant par cœur : 1km = 1000m. Un kilomètre est mille fois plus grand qu’un mètre. Un mètre est mille fois plus petit qu’un kilomètre.

Nouveau petit problème (c’est le n°5 p.110 du fichier).

Pour aller à l’école, Anna doit parcourir 1km et Marie 800m. Qui a le trajet le plus long ?

  • GEOMETRIE :

Correction de l’exercice :

Dans le tableau il fallait colorier toutes les faces possibles de chaque solide donc parfois une parfois deux ; je vous donne en exemple la correction d’un élève qui a tout juste :

Nous continuons notre leçon. Observe ces deux constructions :

Qu’est-ce que c’est ? une pyramide et un cube construits avec des bâtonnets et de la pâte à modeler.

Voit-on les faces de ces solides ? Non, il faut les imaginer car elles ne sont pas visibles, on pourrait passer la main à travers. Combien y a-t-il de faces à ton avis dans une pyramide ? Dans un cube ?

Par quoi sont représentées les arêtes de ces solides ? Par les bâtonnets, chacun est une arête.

Combien y a-t-il d’arêtes dans une pyramide ? (tu peux compter les bâtonnets). Combien y en a-t-il dans un cube ? (même chose).

Les boules de pâte à modeler sont le point de rencontre de ces arêtes, on appelle ces points des sommets. Combien y a-t-il de sommets dans une pyramide ? (tu peux compter les boules de pâte à modeler). Combien y a-t-il de sommets dans un cube ? (même chose).

Si tu as bien compris cela, tu peux remplir le tableau ci-dessous (tu peux le faire par oral si tu ne peux pas imprimer).

Indices : il n’y a qu’une face dans une sphère et aucune arête. Les arêtes du cylindre ont une forme de cercle. Le cylindre et la sphère n’ont pas de sommets.

Tu peux t’amuser à construire toi aussi des solides avec des bâtonnets et de la pâte à modeler si tu veux !

  • QUESTIONNER LE MONDE :

Nous avons travaillé sur l’espace et sur le vivant, nous allons maintenant travailler sur la matière. La matière, c’est tout ce qu’on peut toucher, voir, tout ce qui constitue le monde qui nous entoure : le bois, le métal, la pierre… mais également l’eau que nous allons étudier particulièrement.

Commençons par une petite vidéo, vous pouvez la regarder autant de fois que nécessaire pour bien comprendre, jusqu’à la minute 6’30.

Je vous suggère maintenant les petites expériences de la vidéo, au choix :

– mettre un verre et un thermomètre au congélateur pour voir l’eau congeler en glaçon et repérer la température hors et dans le congélateur.

– mettre deux glaçons à fondre, un dans le réfrigérateur et un à l’air libre, pour voir lequel fond le plus vite.

– verser un verre plein dans une assiette plate et remplir le même verre plein. Mettre à l’air libre le verre plein d’eau et l’assiette avec la même quantité d’eau pour voir lequel s’évapore le plus vite.

Vous me direz ce que vous avez observé…

C’est terminé pour aujourd’hui !

Mme Daufresne

Mardi 5 mai 2020

Bonjour les enfants,

J’espère que vous avez passé un long et bon week-end.

Vous êtes prêts pour une nouvelle semaine avec un jour férié.

Mais pourquoi un jour férié ?

Enseignement moral et civique : Découvrir un événement de l’histoire : le 08 mai 1945.

En France, le 08 mai est un jour férié : on ne travaille pas et les enfants ne vont pas à l’école. On commémore la fin de la seconde guerre mondiale.

Cette guerre a duré 6 ans, de 1939 à 1945, beaucoup de personnes sont décédées durant cette guerre.

Le 3 septembre 1939, la France a déclaré la guerre à l’Allemagne parce que le chef de ce pays, Adolf Hitler, était en train d’envahir toute l’Europe.

Des millions de Français, effrayés, quittent leur maison et  fuient vers le Sud du pays encore libre. Ils partent à pied, en voiture, en train. Beaucoup sont  tués sous les bombardements des avions allemands et italiens. Le Général de Gaulle se réfugie au Royaume-Uni.

Les Allemands récupèrent une grande partie de la production agricole. Les mairies distribuent des tickets d’alimentation qui donnent droit à une quantité précise de pain, lait, viande par personne. Les Français ont faim, surtout ceux des villes qui n’ont pas de potager. 

La nuit, entre 22h et 6h, c’est le couvre-feu : il ne faut pas sortir de chez soi. Les villes, les gares, les usines, les ponts sont souvent bombardés par les avions alliés pour gêner les Allemands. Les gens, prévenus par des sirènes, se réfugient alors dans les caves pour se protéger.

Les Allemands et certains Français obligent les personnes de religion juive à porter une étoile jaune sur leurs vêtements et leur interdisent certains endroits. Bientôt, ils les arrêtent et les emmènent dans des camps où on les fait travailler. Ils ont froid, ils ont faim et beaucoup ne reviendront jamais chez eux.

La résistance des Français s’organise autour du Général de Gaulle, aidé de Jean Moulin en France. En Allemagne, Hitler fait construire des camps pour tuer les Juifs d’Europe.

Six millions de Juifs sont assassinés pendant la guerre. Ce massacre s’appelle la Shoah.

Le 6 juin, commence une grande opération de débarquement des Alliés : Américains, Anglais, Français, Canadiens sur les plages de Normandie (Nord de la France, sur les côtes de la Manche).

Le 25 août, Paris est libéré.

Le 8 mai 1945, les Allemands capitulent. C’est la fin de la guerre en Europe.

Français :

  • Lecture expressive :

 Je lis un texte court mais attention à l’intonation ! Pour cela, tu dois respecter la ponctuation et les groupes de mots  ce qu’on appelle les groupes de souffle.

Regarde bien les flèches bleues.

  • Ecriture : La lettre t

Prends ton cahier orange, mets la date près de la marge, saute une ligne, compte 5 carreaux et écris  Ecriture. N’oublie pas de souligner !

Avant de commencer, observe bien la lettre, tu peux t’entraîner comme en classe et faire quelques exemples sur ton ardoise ou dans du sable, de la farine, du sucre …

  • Vocabulaire : Les synonymes. Je m’entraîne.

Plusieurs solutions, tu peux faire les exercices à l’oral, ou bien recopier les réponses ou imprimer les feuilles et les coller dans ton cahier orange sans oublier d’écrire vocabulaire.  C’est bien sûr, l’adulte qui décide.

synonyme1

synonyme2

Anglais : Voir la page Teach English with Amal

Mathématiques :

  • Calcul mental : Prends  ton cahier bleu.

Mets la date et calcul mental dans ton cahier bleu, la présentation reste la même.

Un adulte te dicte le calcul mental, compter 5 secondes entre chaque opération.

5×5 , 4×3 , 9×2 , 6×1 , 4×0, 7×2 , 8×5,  9×4, 5×3, 7×4

  • Calcul : La soustraction sans retenue, je travaille seul(e) sans l’aide de l’adulte.  Je saute une ligne et j’écris Calcul à 5 carreaux, puis près de la marge :

Pose et calcule.

49 – 33 =                                28 – 21 =

55 – 13 =                              86 – 41 =

73 – 33 =                              39 – 48 =

49 – 6 =                                50 – 30 =

92 – 20 =                               75 – 52 =

Eveil à la foi :  La prière des cinq doigts.

Rappelle-toi cette prière, tu commences par le pouce car :

Le pouce est le doigt le plus proche de vous. Donc commencez par prier pour ceux qui vous sont les plus proches. Ce sont les plus susceptibles de revenir à vos mémoires. Prier pour les gens qui nous sont très chersRestons quelques instants en silence pour penser aux membres de nos familles, nos amis, nos proches.

Tu peux à nouveau regarder la vidéo :

 Français :

  • Dictée : A toi de jouer et de retrouver les erreurs. ! Trouve les 15 erreurs de la dictée. Tu recopies ta dictée sur ton cahier orange sans erreurs. Attention, n’oublie pas d’écrire dictée à 5 carreaux et de sauter des lignes. Bonne chasse !

Le soleille brille.
Il fais chaud.
Asise dens son fauteuille, Lisa agites son évantail.
Au jardin, il y à des groseille mûre.
L’abeille butine les fleur pui  rantre à  la ruche.
Dans les champ, la paile  jaunie. C’est l’étè.

  • Orthographe les consonnes doubles : ss/tt

Surligne les mots  sur ta fiche. Maintenant, tu peux les lire et les écrire sur ton cahier noir.

  • Lecture et compréhension : Tu peux imprimer ou répondre directement sur ton cahier de rédaction/lecture, partie lecture. Tu trouveras la feuille ci-dessous.

A la fin de cette journée, veille aux frises sur ton cahier orange et sur ton cahier bleu.

Lecturecompréhensionce1

Je te souhaite un très bon mercredi.
Mme Dubois-Gouchault

Lundi 4 mai 2020

Bonjour les CE1 !
J’espère que vous avez tous profité de ce week-end prolongé… Cette semaine c’est l’anniversaire d’Oanell lundi, d’Eugène mardi et de Gabriel vendredi, alors nous leur souhaitons :

Voici le travail de lundi. Bon courage.

  • LECTURE : Vous m’avez envoyé différentes suites de l’histoire, en général les voitures sont sauvées, ouf !

Et voici celle de mon livre… la fin jeudi !

  • CONJUGAISON

Nous avons beaucoup travaillé sur le présent en conjugaison depuis le début de l’année. Cela nous a permis d’apprendre à conjuguer les verbes en -er, les verbes avoir et être, les verbes prendre, aller, venir, faire et dire. Tous ces verbes se conjuguent au présent de façon un peu différente donc vous avez appris chacun séparément, c’est beaucoup de travail !

Nous allons maintenant nous intéresser au futur et vous verrez que c’est beaucoup plus simple car les terminaisons du futur se retrouvent dans tous ces verbes.

Mais avant de se lancer, rappelons-nous ce que nous avons vu en début d’année à propos de passé, présent et futur, grâce à cette petite vidéo :

Voici une nouvelle vidéo pour comprendre ce qu’est le futur :

https://lesfondamentaux.reseau-canope.fr/discipline/langue-francaise/grammaire/temps-simples-de-lindicatif-prendre-appui-sur-les-regularites/le-futur.html

Nous reprendrons cette leçon sur le futur jeudi.

  • CALCUL : revoir les tables.
  • GRAMMAIRE

Relisez la leçon de la semaine dernière :

Vous savez maintenant ce qu’est le sujet du verbe. C’est celui ou celle qui fait l’action. Par exemple, dans la phrase « Renaud adore les petites voitures », le verbe est « adore » et le sujet du verbe est « Renaud ». On a vu que le sujet pouvait être un nom comme Renaud (ou un groupe nominal : par exemple « le petit garçon »), mais le sujet peut aussi être un pronom personnel, par exemple « il ».

Renaud adore les petites voitures. Nom sujet.

Le petit garçon adore les petites voitures. Groupe nominal sujet.

Il adore les petites voitures. Pronom personnel sujet.

Exercice dans le cahier orange :

  1. Présente comme d’habitude, date et Grammaire, souligne.
  2. Recopie les 4 phrases suivantes en sautant une ligne entre chaque.

Les petites voitures attendent Renaud.

Bulle cherche le chemin de la maison.

Elle demande son chemin au corbeau.

Les monstres mangent les pneus des petites voitures.

  • Dans chacune souligne le verbe en rouge, puis souligne les noms ou groupes nominaux en bleu. Entoure le sujet de chaque verbe au crayon à papier en posant la question : qui est-ce qui ? (un seul sujet par phrase).

Indice : dans 2 phrases sur 4 le sujet est un groupe nominal, dans une phrase c’est un nom, dans une phrase c’est un pronom personnel (donc ce n’est pas un mot souligné).

  • PRODUCTION D’ECRIT

On a vu que lorsqu’on écrit il est utile de ne pas répéter toujours les mêmes mots. Pour éviter ces répétitions, on peut remplacer un nom ou un groupe nominal par un autre groupe nominal ou par un pronom personnel.

Entraîne-toi avec l’exercice suivant, tu peux le faire à l’oral.

  • ORTHOGRAPHE :  

Aujourd’hui nous voyons ss et tt. Tu soulignes tous les mots et tu t’entraînes à les mémoriser et à les écrire sans erreur.

  • MESURES :

Rappel à connaître maintenant par cœur : 1km = 1000m. Un kilomètre est mille fois plus grand qu’un mètre. Un mètre est mille fois plus petit qu’un kilomètre.

Correction du problème :

Pour savoir quel trajet est le plus court, il faut comparer les deux trajets. Le problème, c’est que l’un est exprimé seulement avec des km, l’autre avec km et m. Je peux procéder de deux manières :

1 – comparer les deux chemins en kilomètres.

2 – comparer les deux chemins en mètres.

  1. Première manière :

– Je sais déjà que le trajet 2 fait 8km. Je dois calculer le trajet 1.

– 5km400m + 2km700m = 5km + 2km +400m +700m = 7km + 1100m. Dans 1100m je peux prendre un paquet de 1000m qui fait 1km et il me restera 100m.

– Donc 7km + 1100m = 7km +1km +100m = 8km +100m.

Ce trajet est donc plus grand que celui de 8km.

  1. Deuxième manière :

– Je sais déjà que le trajet 2 fait 8km. 8 km c’est 8 fois 1km donc 8 fois 1000m donc 8000m.

– 5km400m + 2km700m = 5km + 2km +400m +700m = 7km + 1100m.

– 7km = 7000m, je rajoute les 1100m.

– 7000m + 1100m = 8100m. Ce trajet est donc plus grand que celui de 8100m.

La phrase réponse est donc : Le trajet le plus court est le trajet n°2.

Pour voir si tu as compris, effectue ce petit exercice comme dans l’exemple :

  • GEOMETRIE :

Nous avons vu les solides : cube, pavé, cylindre, boule ou sphère, et pyramide. Il en existe d’autres comme le prisme :

ou le cône :

Vous avez certainement trouvé que la pyramide est un solide qui ne roule pas.

Nous allons maintenant apprendre à décrire ces solide c’est-à-dire à dire comment ils sont faits, quelles sont leurs caractéristiques. Comme c’est compliqué d’expliquer ça par écrit je vous ai enregistré une petite vidéo :

Récapitulons :

le cube a 6 faces carées et planes (lisses et plates, ça ne roule pas). Combien a-t-il d’arêtes ?

le pavé a 6 faces planes, 2 sont carrées et 4 sont rectangles. Combien a-t-il d’arêtes ?

la sphère n’a aucune arête et n’a qu’une seule face qui n’est pas plane mais courbe (ronde, elle roule).

le cylindre a 3 faces, 2 sont des disques et sont donc des figures planes, 1 est une face courbe qui serait un rectangle si on la mettait à plat. Le cylindre ne roule pas quand il est sur ses faces planes, les disques (quand je place mon tube de colle debout par exemple), mais il peut rouler quand il est sur sa face courbe. Le cylindre a 2 arêtes qui ont une forme de cercle.

– et la pyramide à votre avis ?

Pour voir si vous avez compris, faites l’exercice suivant par écrit en coloriant ou par oral en désignant les bonnes faces.

C’est terminé pour aujourd’hui !

Mme Daufresne